Comment Tesla deviendra le leader mondial du marché de l’automobile?

On va donc vous parler de la vision de Tesla, de ses projets pour le futur, et ce que cela implique pour l’avenir de la compagnie.

A l’image de tout super-héros digne de son nom, Tesla a un plan secret pour dominer le monde… automobile ! Je vous rassure ! On peut leur reprocher de ne pas être assez discrets par rapport à ce sujet, mais personne ne peut nier que c’est un plan très ambitieux.

Plan directeur: Première partie

La première partie de ce plan secret a été rédigée en 2006 par Elon Musk. A cette époque, le Roadster était l’unique véhicule produit par la compagnie, et Tesla avait la réputation d’être une entreprise qui vendait des voitures de sport électriques de luxe. 

Voici ce qu’Elon a partagé par rapport à ce sujet :

« Avons-nous vraiment besoin d’une autre voiture de sport haute performance ? Cela fera-t-il vraiment une différence sur les émissions mondiales de carbone ? Eh bien, les réponses sont non et très peu. Mais cela n’a pas d’importance, à moins que vous ne compreniez notre plan secret. »

Pour résumer, voici le plan que Tesla a mis en place en 2006 :

  1. Construire une voiture de sport
  2. Utiliser cet argent pour construire une voiture abordable
  3. Utiliser cet argent pour construire une voiture encore plus abordable.
  4. Tout en faisant ce qui précède, fournir également des options de production d’énergie électrique sans émission.

 Si vous vous dites que cela vous semble familier, c’est parce que c’est tout à fait le cas !

Après avoir produit et commercialisé le Roadster, Tesla a utilisé ses gains financiers pour produire le Model S, une voiture plus abordable. Ensuite, l’argent gagné grâce à la Model S a été utilisé pour commercialiser la Model 3, une voiture encore plus abordable. Et en même temps, Tesla a également fourni des options de production d’énergie électrique sans émissions, les fameux toits solaires Tesla et leurs batteries à usage domestique, les powerwall.

Avoir l’objectif, en 2006, en tant que jeune startup, de dire au monde « Nous allons rendre les Véhicules électriques abordables, et voici comment nous allons le faire », et ensuite exécuter avec succès ce plan au cours de la décennie suivante est un exploit remarquable, et indique tout ce que vous devez savoir sur Tesla, sa vision, et sa capacité à innover, exécuter, et bouleverser l’ordre établi.

Plan directeur: Deuxième partie

Et devinez-quoi ? Il y’a une deuxième partie à ce plan secret de domination.

Publié en Juillet 2016, le Master Plan part Deux » établit les prochains objectifs que Tesla s’est fixé.

Vous voyez où je veux en venir ?

En voici un résumé :

  1. Créer des toits solaires avec un système de stockage de batterie intégré de manière transparente.
  2. Étendre la gamme de véhicules électriques à tous les principaux segments.
  3. Développer une capacité de conduite autonome 10 fois plus sûre que la conduite manuelle grâce à un apprentissage massif de la flotte.
  4. Permettre à votre voiture de gagner de l’argent pour vous lorsque vous ne l’utilisez pas.

Vous pouvez lire tout cela en détail sur le site web de Tesla. Tout ce que vous devez retenir est ceci : Tesla a fait des promesses, Tesla a délivré sur ses promesses. Et aujourd’hui, ils annoncent clairement leur plan d’exécution pour le futur. 

Il y a beaucoup d’ingénieurs talentueux dans le monde et une immense partie d’entre eux veulent travailler pour Elon Musk chez Tesla ou Space X. En effet, en 2020, Tesla a pris la première place du classement des entreprises les plus attrayantes pour les étudiants ingénieurs aux États-Unis.

elon-musk-conference
Crédit: https://business-cool.com/actualites/actu-business/elon-musk-ville-autosuffisante-sunhouse/

Si vous souhaitez devenir un leader mondial, avoir les moyens d’attirer les meilleurs talents au monde est une recette clef pour votre réussite. Ensuite, votre mission est de nourrir et de challenger ces talents avec des projets à la fois innovants et passionnants. 

C’est ici qu’intervient la culture de travail de votre entreprise, et Tesla se distingue, encore une fois, sur ce point.

Elon Musk encourage ses ingénieurs à raisonner par le premier principe.

Pour l’instant, je vais plutôt laisser Elon Musk vous l’expliquer :

« Le premier principe est un moyen physique de regarder le monde. Ce qui signifie que vous réduisez les choses à leur vérité la plus fondamentale, et vous raisonnez à partir de là. »

Le talent des ingénieurs de Tesla est tout à fait remarquable. Récemment, selon un nouveau dépôt de brevet, ils auraient littéralement inventé un nouveau matériau.

Il s’agit de nouveaux alliages d’aluminium capables de conserver une résistance élevée et une haute conductivité, tout en étant utilisés pour le moulage sous pression.

Cela a également été confirmé par Sandy Munro, un ingénieur automobile qui a pour métier d’expertiser les voitures pour le compte de constructeurs automobiles. Par exemple si vous êtes un constructeur automobile et que vous voulez tout savoir sur un certain modèle de la concurrence, vous l’envoyez chez Sandy Munro qui vous le démontera pièce par pièce et vous fera un rapport  détaillé. Donc, il sait de quoi il parle. 

D’ailleurs si vous êtes un fanatique de l’ingénierie automobile, je vous recommande vivement de regarder son interview avec Elon Musk, durant laquelle ils discutent en détail sur ce sujet. 

Et pour le moulage de leurs pièces, Tesla a introduit La GigaPress.

Sachez seulement que cette énorme machine a la capacité d’injecter plus de 100kg d’aluminium fondu dans un moule, et de le remplir en quelques millisecondes seulement !

Maintenant que vous avez les meilleurs ingénieurs au monde à votre disposition, que vous avez introduit une culture de travail enrichissante qui encourage l’innovation, et que vous avez enfin réussi à introduire un produit viable qui marche bien, il est temps d’augmenter votre capacité de production, et de continuer à croître encore plus !

Pour réaliser votre nouvel objectif, vous aurez besoin de construire de nouveaux sites de production. Ça tombe bien, parce que Tesla est un modèle à suivre sur ce point. 

 

En 2010,  Tesla a acheté sa première usine à General Motors, à Fremont en Californie, et l’a rapidement transformée en une usine extrêmement innovante 

Au cours de la décennie qui a suivi, l’entreprise s’est rapidement développée aux États-Unis, en construisant des Gigafactories au Nevada et une près de New York, ainsi qu’une autre installation au Texas, cette dernière étant encore actuellement en cours de construction. 

En plus de ça, visant une croissance internationale, Tesla construit des Gigafactories à Berlin et Shanghai à une vitesse incroyable.

L’usine de Shanghai est passée d’un terrain vague à la fabrication de ses premiers modèles en moins d’un an, et les progrès réalisés à Berlin se poursuivent aujourd’hui à une vitesse remarquable

Tesla Quarterly

Les chiffres reflétés par la compagnie sont tout aussi époustouflants. Il n’y a qu’à regarder ce graphique qui montre l’augmentation de leur chiffre d’affaire de manière exponentielle , trimestre après trimestre, année après année. Vous ne voyez pas une tendance ? 

Et avec les divers projets sur lesquels Tesla travaille en ce moment, à notre avis, ces chiffres ne sont pas près de ralentir.

L’un de ces progrès est la technologie de Tesla pour résoudre l’autonomie de ses véhicules. 

Je vous laisse la regarder si vous voulez avoir une idée détaillée là dessus, mais en gros, Tesla cherche à utiliser un réseau neuronal comme alternative à ses radars. La compagnie utilise le flux énorme des données vidéo qui leur provient des Tesla en circulation, et l’utilisent pour leur système de formation, le superordinateur géant Dojo

Vu qu’il y’a actuellement plus d’un million de Teslas en circulation, cette tâche est loin d’être facile. Dans ce sens, Tesla est en train de développer un système d’étiquetage automatique avec une ampleur jamais vue sur le marché.  

Vous avez entendu parlé de la puissance informatique insensée des Tesla. La nouvelle puce introduite en 2019 avait une capacité de calcul de 72 milliards d’opérations par seconde. Vous vous en souvenez ? Eh bien, le dernier ordinateur FSD de Tesla comprend 2 de ces puces. 

C’est justement dans le but de résoudre le problème de la conduite autonome qu’une telle puissance de calcul devient indispensable. 

Imaginez maintenant ce que les autres constructeurs automobiles seraient prêts à payer pour utiliser ces technologies. Tesla pourrait gagner une fortune rien qu’en les licenciant.

Rajoutez à tout cela le projet des Robot-taxis qui pourrait suivre une fois le problème de l’autonomie résolu, et la symbiose entre Tesla et SpaceX qui a déjà porté ses fruits au niveau du Cybertruck et du nouveau Roadster, et vous avez de quoi bâtir un véritable empire.

Il semblerait que les autres constructeurs automobiles, plongés dans leur bureaucratie, aient oublié ce que l’innovation signifiait vraiment. Et Tesla, avec les progrès immenses qu’ils continuent de faire chaque jour, sont là pour les aider à s’en souvenir. C’est un peu pour cela qu’on pense que la plupart des constructeurs automobiles vont faire faillite avant la fin de la décennie. Soit ils feront faillite, soit ils seront obligé de fusionner pour pouvoir essayer de concurrencer Tesla. 

C’est vrai que cela peut paraître un peu « fou » dit comme ça, mais pour le moment Tesla est tellement à des années lumières de la concurrence, et ce, à tous les niveaux, que, dans 10 ou 20 ans, on ne dira plus une voiture, on dira une Tesla.

A bientôt sur Tesla News France.

Vous allez kiffer:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *