Elon Musk menacé de mort?

Si-je-meurs-1

Dans un récent tweet publié il y a à peine quelques heures, Elon Musk a dit ceci:

Traduction:

Si je meurs dans des circonstances mystérieuses, j’ai été heureux de vous connaître.

Le PDG de Tesla et SpaceX ne serait-il pas soumis à des pressions? Ou pire, à des menaces de mort suite à l’aide qu’il a apporté à l’Ukraine, notamment via Starlink?

Juste avant la publication de ce tweet dans lequel il évoque sa disparition mystérieuse, il avait publié un autre tweet avec texte écrit en russe.

Traduction:

@Rogozin a envoyé ceci aux médias russes.

Mais qui est Dimitri Rogozin?

Sur sa page Wikipédia, on apprend que c’est un homme politique Russe qui a été vice président du gouvernement de Russie de 2011 à 2018.

Voici ce qu’il a voulu dire dans ce message en Russe, d’après un autre tweet d’Elon Musk:

Traduction:

Selon le témoignage d’un commandant de la 36ème Brigade de Marine des Forces Armées Ukrainiennes, le Colonel Dmitry Kormyankov, il s’avère que les terminaux appartenant de la compagnie de satelites d’Elon Musk (Starlink), avaient été livrés aux militants du bataillon Nazi Azov, et aux Marines ukrainiens à Mariupol, par des hélicoptères militaires.
Selon nos informations, la livraison des équipements Starlink ont été assurés par le Pentagone.
Elon Musk est alors impliqué dans l’approvisionnement de matériel de communication à des forces facistes ukrainiennes. Et pour ça, Elon, vous en serez tenu pour responsable comme un adulte – peu importe combien vous faites l’idiot.

Il n’est un secret pour personne que les équipements de Starlink sont utilisés pour appuyer l’armée Ukrainienne.

Des médias britanniques ont rapporté que l’armée ukrainienne utilise avec succès Starlink pour effectuer des attaques de drones contre les chars et les positions russes. Selon le Telegraph, Starlink revêt une importance militaire particulière dans les zones où l’infrastructure est faible et où il n’y a pas de connexion Internet.

Toujours selon Le Telegraph, une unité de drones d’élite ukrainienne utilise Starlink pour surveiller et coordonner leurs drones de reconnaissance à raison de 300 missions par jour.

Un officier de l’unité Aero roz vidka a décrit le système au Times : « Nous utilisons l’équipement Starlink et connectons l’équipe de drones avec notre équipe d’artillerie », a-t-il déclaré. « Si nous utilisons un drone avec une vision thermique la nuit, le drone doit se connecter via Starlink au gars de l’artillerie et créer une acquisition de cible. » Seuls les débits de données importants du système peuvent assurer la stabilité de la communication requise.

Il a été rapporté que la constellation de satellites Starlink a été utilisée pour guider et modifier les tirs sur le navire amiral de la flotte de la mer Noire, le croiseur Moskva, qui a coulé suite à cela. Le naufrage du Moskva a provoqué la fureur de Moscou, qui pourrait bien considérer une éventuelle riposte contre les satellites Starlink survolant l’espace aérien Russe, Ukrainien, et celui de la Mer Noire.

Nous avons récemment publié une vidéo sur ce sujet:

NDLR:

Ce qui nous suprend dans ce tweet d’Elon Musk, est sa phrase:

Le mot Nazi n’a pas l’air d’être ce à quoi il pense.

Il semble bien qu’ELon Musk ne soit pas au courant que, même si la plupart des civils ukrainiens qui ont pris les armes pour défendre leur pays n’ont rien à voir avec des nazi, il existe tout de même parmi les forces Ukrainiennes un régiment d’extrême extrême droite, comme on peut le voir sur certaines photos publiées par d’autres internautes sur Tweeter en réponse à Elon Musk:

C’est bien connu, la première victime d’une guerre est toujours la vérité. Entre propagande et contre propagande d’un côté et de l’autre les choses ne sont pas « tout blanc ou tout noir ».

Vous allez kiffer:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.