La Tesla Model 3 détrône la BMW série 3

Le 26 avril dernier a eu lieu le « Tesla Q1 2021 Earning Call ». Il s’agit de la communication des derniers résultats financiers de Tesla. Cet évènement spécial, attendu par tous les investisseurs se tient après chaque fin de trimestre. Il consiste en un appel téléphonique à travers lequel, plusieurs intervenants dont Elon Musk le TechnoKing de Tesla répondent à des questions qui leurs sont adressées.

C’est à l’occasion de ce dernier « Q1 Earning Call » que Elon Musk nous a livré  des informations cruciales sur l’avenir de la compagnie ainsi que quelques petites pépites qui méritent d’être soulignées, comme par exemple la tesla Model 3 qui détrône la BMW série 3 au niveau des ventes, ou encore le calendrier de production des futures model s et X.

Le premier trimestre 2021 a donc été un trimestre record à bien des égards pour Tesla. La firme d’Elon Musk a atteint une production et des livraisons record et a dépassé un milliard de dollars de bénéfices net pour la première fois.

Et nous avons vu un véritable changement dans la perception des véhicules électriques par les clients, et la demande est encore une fois au plus haut.

Au cours de ce premier trimestre, Tesla a vu une augmentation de la demande qui, normalement à cette saison est relativement basse pour tous les constructeurs automobiles. 

Le succès de la Tesla Model 3

Ainsi, la Model 3 est devenue la berline de luxe de taille moyenne la plus vendue au monde. En fait, il faudrait plutôt dire la berline de luxe de tout type la plus vendue au monde. Fait historique : La BMW Série 3, qui a été pendant longtemps la berline de luxe la plus vendue, a été dépassée cette année, par la Tesla Model 3.

Tesla-Model3

Et ce, après seulement trois ans et demi de production et avec uniquement deux usines. Le fait que la Model 3 dépasse ses concurrents à moteur à combustion est,  selon Elon Musk, tout à fait remarquable. On assiste là à un véritable tournant dans le monde automobile. 

Au cours des deux derniers trimestres, Tesla a livré environ un quart de million de Model 3, ce qui se traduit par un taux annualisé d’un demi-million. 

En ce qui concerne le modèle Y, Elon Musk pense qu’elle sera la voiture ou le véhicule le plus vendu au monde, et probablement l’année prochaine à en croire ses mots :

« Je ne suis pas sûr à 100% que ce sera l’année prochaine, mais je pense que c’est assez probable. Je dirais même qu’il est plus probable que non qu’en 2022, le modèle Y soit la voiture la plus vendue au monde ».

Que dire de la conduite automatique?

Ensuite, en ce qui concerne la conduite autonome complète (ou Full Self Driving), la version bêta du logiciel continue de faire de grands progrès.

C’est sans aucun doute l’un des problèmes techniques les plus difficiles qui existent, selon Elon Musk.

Et cette sorte d’Intelligence Artificielle, le réseau neuronal, doit être comprimé dans un ordinateur assez petit, un ordinateur très efficace que Tesla a conçu, mais qui est néanmoins, un petit ordinateur de l’ordre de 70 ou 80 watts. C’est donc un problème beaucoup plus difficile que si vous aviez, disons, 10 000 ordinateurs dans une salle de serveurs ou quelque chose comme ça.

Ça doit tenir dans un format plus petit. 

Elon Musk a insisté encore une fois sur le fait que Tesla a mis une croix définitive sur l’utilisation du radar dans ses véhicules :

« Je pense qu’avec l’élimination du radar, on se débarrasse enfin d’une des dernières béquilles. Le radar compensait certains des manques de vision, mais ce n’est pas bon. En fait, vous avez juste besoin de la vision pour travailler. »

Elon Musk nous a alors sorti une explication pour suppression des radars :

« Lorsque la vision des voitures fonctionne, elle fonctionne mieux que le meilleur des humains, car c’est comme si vous aviez huit caméras, comme si vous aviez des yeux à l’arrière de votre tête, à côté de votre tête et trois yeux de distances focales différentes regardant vers l’avant. Le traitement se fait à une vitesse surhumaine. Il n’y a aucun doute dans mon esprit qu’avec une solution de vision pure, nous pouvons fabriquer une voiture beaucoup plus sûre qu’une personne ordinaire. Mais c’est un problème difficile parce que nous sommes en train de résoudre quelque chose d’assez fondamental en matière d’intelligence artificielle, où nous devons essentiellement créer une Intelligence Artificielle qui est dotée d’une véritable vue dans le monde réel. »

Et c’est ce qu’est en train de faire Tesla en ce moment. La clé pour résoudre ce problème est aussi d’avoir une base de données plus massive. Tesla a plus d’un million de voitures sur les routes qui collectent des données à partir de situations très rares. A partir de beaucoup de situations étranges dans le monde, comme un camion qui transporte un camion par exemple. Un autre exemple concret serait une voiture avec un kayak sur le toit, où le kayak dépasse un peu du toit, à l’avant de la voiture, mais la voiture doit ignorer cela et regarder la route. Donc, c’est vraiment très délicat, mais Elon Musk est tout de même très confiant et a assuré qu’ils y arriveront.

Les défis d’approvisionnement des matières premières

En plus de ça, le premier trimestre a connu certains des défis de chaîne d’approvisionnement les plus difficiles que Tesla n’ait jamais connu, et aussi beaucoup de difficultés avec la chaîne d’approvisionnement sur toute la gamme de pièces. 

Évidemment, les gens ont entendu parler de la pénurie de puces.

Ce fut aussi un énorme problème. Mais en plus de cela, par exemple, Tesla a eu beaucoup de difficultés à augmenter et à développer la production en Chine parce qu’ils n’ont pas pu y envoyer des ingénieurs indispensables à cause des restrictions de quarantaine liées à la situation mondiale. Ce qui signifie que Tesla dans le monde entier était dépendante des unités d’entraînement électriques fabriquées dans leur usine du Nevada, Giga Nevada. C’était donc une situation très difficile si on se réfère à ce qu’a dit Elon Musk à ce sujet :

« Je pense que nous sommes en grande partie sortis de ce problème particulier. Et ça ce n’était que deux des nombreux défis. Donc, l’équipe a vraiment fait un travail incroyable pour faire face à de très graves pénuries de la chaîne d’approvisionnement. »

En ce qui concerne le modèle S et X, il y a eu plus de défis que prévu dans le développement du nouveau modèle S aussi appelé « Programme Palladium », qui est la nouvelle version du modèle S et X. Il a désormais un intérieur révisé et un nouveau bloc de batterie, ainsi que de nouvelles unités d’entraînement électrique et de nouveaux systèmes électronique internes. Par exemple, les nouveaux model S et model X possèdent maintenant un système d’info-divertissement de la qualité d’une PlayStation 5.

Tesla prévoit aussi d’augmenter la production du Model S et de commencer à les livrer probablement avant l’été 2021. Ensuite, démarrera  une sorte de production de volume assez élevé pour le model X au troisième trimestre et les premières livraisons du nouveau Model X commenceront au troisième trimestre également. Au fur et à mesure que la production augmentera, la demande pour le nouveau modèle S/X devrait être assez élevée. Il s’agira donc simplement d’accélérer la chaîne d’approvisionnement et les processus de production internes.

Toujours selon Elon Musk, Tesla espère produire plus de 2.000 model S et X par semaine. Peut-être, avec un peu de chance, plus de 2 400 ou 2 500. Encore une fois, tout ceci dépend des problèmes de la chaîne d’approvisionnement mondiale, qui représente juste un grand nombre de facteurs hors de contrôle. Mais il reste tout de même confiant que cela va être résolu.

Unités-Entrainement électrique

Toujours à propos des Model X, voici ce que dit Elon Musk :

« C’est une super voiture. Elle nous coûte en fait moins cher à produire, un peu moins cher à produire, mais c’est un produit supérieur. En conclusion, il y a beaucoup de raisons d’être enthousiaste en 2021 et 2022. »

Tesla continue à déployer des usines aussi rapidement que possible. Texas et Berlin progressent bien, et il est prévue une production initiale limitée de ces usines cette année et une production à haut volume de Texas et Berlin l’année prochaine. 

En ce moment, la production du modèle Y à Fremont et à Shanghai continue d’être augmentée.

En arrière-plan, est poursuivi le travail de développement sur le Semi, le Cybertruck, le Roadster, et d’autres produits.

Elon Musk a ensuite conclut sa prise de parole en remerciant tout les équipes :

« Merci à tous ceux qui, chez Tesla, ont fait de cette année un énorme succès. »

Maintenant on en sait un peu plus sur le futur de Tesla, qui s’annonce être plus que prometteur. Nous reviendrons sur les autres annonces qui ont été faites au cours de cet évènement.

Et vous, pensez-vous que nous sommes vraiment à un tournant de l’Histoire automobile avec la Model 3 qui détrône la BMW série 3 au niveau des ventes ?

Pensez-vous que Tesla réussira à surmonter tous les défis annoncés par Elon Musk ou bien s’agit-il de paroles en l’air ?

 

 

Vous allez kiffer:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *