Tesla n’est pas un constructeur automobile

La saga sur le ‘Tesla Q1 2021 Earning Call’ continue ! Il s’agit d’une conférence téléphonique spéciale avec les investisseurs, qui consiste à communiquer les derniers résultats financiers de Tesla. Cet événement a lieu durant chaque fin de trimestre, et plusieurs investisseurs en profitent pour intervenir et pour poser des questions. 

Elon Musk, le CEO Technoking de Tesla, ainsi que plusieurs autres cadres, ont participé à cet appel téléphonique, et ont pu répondre à ces interrogations.

Tesla-Q1-2021-earning-Call

C’est à l’occasion de cet événement que nous apprenons aujourd’hui des informations essentielles sur l’avenir de la compagnie, ainsi que sur la progression des différents projets sur lesquels Tesla travaille.

L’importance de l’intelligence artificielle pour les grandes entreprises

On va découvrir le système d’Intelligence Artificielle de Tesla, l’utilisation des réseaux de neurones dans l’autonomie des véhicules, et finalement, le potentiel énorme de Dojo (le petit nom donné au super ordinateur de Tesla), qui est en train de propulser Tesla à la tête du développement mondial de l’IA.

Elon Musk, profite de cette conférence téléphonique pour nous lâcher une véritable bombe : Il affirme avec confiance que Tesla est en train de construire la meilleure équipe d’experts au monde sur l’Intelligence Artificielle.

Le meilleur matériel disponible sur le marché n’était pas assez bon pour Tesla, alors ils ont décidé de construire leur propre matériel

 Idem pour les meilleurs logiciels au monde, ils n’étaient pas assez performants à leur goût. Alors, ils ont développé leurs propres logiciels.

Et maintenant, ils sont en route pour développer l’Intelligence Artificielle la plus avancée au monde. Et les implications de cette révélation sont absolument énormes.

À ce sujet, vous avez sûrement déjà entendu parler d’Amazon et de Google, deux des compagnies les plus puissantes au monde. Il se trouve qu’elles sont aussi des entreprises leaders dans le domaine de l’intelligence artificielle, et leur succès dépend principalement de celle-ci.

Cela prouve bien à quel point l’Intelligence Artificielle est importante pour ces grandes compagnies.

Aussi, lorsqu’on pense à Amazon, on pense tout de suite au site de eCommerce sur lequel vous pouvez acheter à peu près tout et n’importe quoi. Mais savez-vous que  la partie Web Service de Amazon représente maintenant 10% de leur bénéfice et a grossi de 28% entre 2019 et 2020 ? Et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

De la même manière, aujourd’hui, Tesla est en train de se hisser au sommet des leaders en Intelligence Artificielle. Elon partage certainement ce point de vue. Lors de la conférence téléphonique, voici sa réaction :

« …Beaucoup considèrent Tesla comme une entreprise automobile ou une entreprise du secteur de l’énergie. Je pense qu’à long terme, les gens penseront à Tesla autant comme à une entreprise de robotique IA que comme à une entreprise de voitures ou d’énergie. Je pense que nous sommes en train de développer l’une des plus fortes équipes d’IA matérielle et logicielle au monde. »

Intelligence-artificielle

Contrairement à l’IA de Google ou d’Amazon, l’IA de Tesla se focalise complétement sur la problématique de l’autonomie complète des voitures. L’idée principale est que le système routier est conçu pour un ordinateur à réseau neuronal, qui est notre cerveau. Ce réseau dépend entièrement de la vision. 

Donc, en théorie, si vous avez de bons yeux, vous pouvez utiliser le système routier à votre guise. La solution paraît donc évidente pour Tesla, qui passent à l’action à partir de ce principe. Il n’y a aucun besoin pour l’utilisation de radars, alors qu’on a un exemple concret d’un réseau neuronal qui utilise la vision pour conduire des véhicules de manière raisonnablement sûre. L’étape suivante est de reproduire ce système sur les voitures de Tesla !

« …Tout le système routier est conçu pour la vision avec un ordinateur à réseau neuronal, parce qu’il est conçu pour les yeux dans le cerveau » a réagi Elon.

« Et donc, si vous avez un système qui a de très bons yeux, vous pouvez voir dans toutes les directions à la fois, vous pouvez voir trois points focaux devant ou en avant. En plus, il ne se fatigue jamais. Il n’est jamais en train d’envoyer des SMS. Il a de la redondance et son temps de réaction est super-humain. Il semble donc assez évident qu’un tel système permettrait d’atteindre un niveau de sécurité extrêmement élevé, bien supérieur à celui d’une personne normale. »

Dojo: Le super ordinateur de Tesla

La partie qui vient ensuite, est probablement la plus profonde de toute la conférence téléphonique. Elon révèle qu’avec plus d’un million de Teslas en circulation qui fournissent de grandes quantités de données en vidéo, il est indispensable d’avoir un système d’apprentissage très puissant pour les digérer. Pour résoudre ce problème, Tesla a développé son propre système d’apprentissage, le super ordinateur appelé Dojo.Dojo

L’étape suivante est l’étiquetage des données vidéos, une partie qui semble plutôt délicate. Selon Elon, pour étiqueter une vidéo au fil du temps, il est nécessaire d’utiliser simultanément huit caméras, à une fréquence de 36 images par seconde, pour chacune des caméras.

Comme le marché n’offrait aucun outil pour un étiquetage de cette ampleur, Tesla décide, encore une fois, de développer leur propre logiciel d’étiquetage. D’après Elon, l’étiquetage automatique reste le Saint Graal dans ce domaine.

L’étiquetage automatique d’objets en 3 dimensions au fil du temps est absolument fou. Si Tesla arrive à perfectionner cet outil, je pense que les entreprises jetteront de l’argent à Tesla pour les aider à étiqueter leurs propres données. 

Elon pense que Tesla effectue des progrès très significatifs pour atteindre leur but :

« Aujourd’hui, nous sommes assez bons en étiquetage automatique, c’est-à-dire que nos ingénieurs donnent des instructions au système d’apprentissage, puis le système étiquette automatiquement les données. Les travailleurs humains n’ont plus qu’à regarder l’étiquetage pour confirmer qu’il est correct et éventuellement le modifier. Et à chaque fois qu’une modification est apportée, le système s’entraîne davantage. C’est un peu comme un volant d’inertie qui tourne en quelque sorte. Et vraiment, la seule façon de le faire est avec de grandes quantités de données vidéo. »

Le Technoking de Tesla pense également que Dojo sera beaucoup plus rentable que la meilleure technologie disponible actuellement sur le marché,

Selon lui, le réseau neuronal deviendra une portion de plus en plus grande en informatique, et Tesla mettra cette technologie à la disposition de tout le monde.

Donc à terme, nous pourrions voir Tesla licencier son Intelligence Artificielle à d’autres constructeurs automobiles par exemple. Il y aurait alors un et un seul pourvoyeur d’Intelligence Artificielle adaptée à la conduite et ce serait Tesla. Un peu comme  la plupart des ordinateurs de ces dernières années sont équipées d’une puce Intel et tournent sous Windows.

Ceci ouvrirait des perspectives de revenus pour Tesla qui sont d’un autre ordre, puisque cela reviendrait à vendre du service informatique dématérialisé en plus de distribuer ses voitures.

Et vous, que pensez-vous de Dojo ? Cette technologie est-elle aussi prometteuse que l’annonce Elon Musk ? Que pensez-vous du rôle à venir de l’Intelligence Artificielle dans la conduite et dans notre vie en général ? Et quel est votre opinion sur la solution que propose Elon par rapport à la conduite autonome des véhicules ?

 

A bientôt sur Tesla News France 

Vous allez kiffer:

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.