Le Superordinateur de Tesla dans le Top 7 mondial

Tesla-superordinateur

La course à l’Intelligence Artificielle est lancée, et dans cette optique, des puissances de calcul phénoménales sont nécessaires. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ont ne s’attendait pas qu’une telle démonstration de force (brute) aussi spectaculaire puisse provenir d’un constructeur automobile. Et pourtant…

Tim Zaman, directeur de l’ingénierie de la plateforme d’IA de Tesla, a récemment déclaré que le constructeur de véhicules électriques disposait désormais du septième plus grand supercalculateur au monde en termes de capacité de GPU.

Depuis des années, Tesla annonce le développement d’un nouveau supercalculateur interne optimisé pour l’entraînement vidéo à l’aide réseaux neuronaux, qui est la méthode utilisée par la compagnie pour tenter de résoudre la conduite autonome. Dans ce domaine, Tesla traite une quantité incroyable de données vidéo provenant de sa flotte de plus d’un million de véhicules.

Dans un tweet, Tim Zaman a aussi vient de confirmer que Tesla avait récemment mis à niveau les capacités en terme de processeur graphique (GPU) de son superordinateur, le faisant passer à 7 360 GPU A-100 (80 Go). Cela fait effectivement du supercalculateur de Tesla l’un des plus grands au monde en termes de nombre de GPU, et entrerait dans le Top 7 mondial selon l’ingénieur de Tesla.

Les GPU A100 sont produits par Nvidia, qui, fait intéressant, était l’entreprise où Zaman travaillait avant son emploi chez Tesla. Chaque processeur dispose de 80 Go de mémoire graphique et peut se targuer d’une bande passante de 2 To par seconde. Il s’agit là d’un matériel très performant, car une telle puissance (et probablement plus) est nécessaire à la réalisation des projets très ambitieux de Tesla.

Le supercalculateur actuel de Tesla est un cluster précurseur de Dojo. Il est intéressant de noter que Tesla a indiqué l’année dernière que le supercalculateur de la société avant Dojo était déjà le cinquième plus puissant au monde avec ses 5 760 Nvidia A100. L’entreprise semble avoir ajouté environ 1 600 GPU au système depuis lors, soit une augmentation d’environ 27 %.

Le supercalculateur Dojo de Tesla étant conçu en interne, l’énorme machine ne dépendra pas des puces Nvidia A100. Elle utilisera plutôt la puce D1 made in Tesla. Dojo serait optimisé pour les charges de Machine Learning, appliquées à la conduite autonome.

Nombre de véhicule et Distance parcourue par l'Autopilote de Tesla
Nombre de véhicules Tesla par rapport à la distance parcourue par le logiciel d’Autopilot (Source: Lex Fridman)

Une seule mission

Ce qui est tout à fait remarquable à propos de Dojo, c’est le fait que ses spécifications bestiales sont réellement conçues pour faire une seule chose: résoudre la conduite autonome. Lors de la présentation de l’AI Day l’année dernière, Tesla a souligné que Dojo était un pur superordinateur de Machine Learning. Tesla a également souligné que Dojo était loin d’être terminé, de sorte que même les spécifications et les fonctionnalités impressionnantes que la société a présentées lors de l’AI Day seront améliorées lorsque le superordinateur sera entièrement déployé.

Tim Zaman a aussi commenté que Tesla avait pour objectif de faire de son superordinateur le numéro un. Tesla souhaite disposer du superordinateur le plus puissant au monde pour soutenir ses efforts en matière d’intelligence artificielle, qui ne cessent de s’étendre. Il commence par son programme de conduite autonome, mais le constructeur automobile a clairement indiqué qu’il souhaitait jouer un rôle dans « l’intelligence artificielle générale » par le biais de son programme de robots humanoïdes Optimus.

L’entreprise devrait révéler plus de détails sur son superordinateur et sur tous les autres programmes liés à l’intelligence artificielle le mois prochain, lors du Tesla AI Day 2. Il est à noter que cette annonce s’inscrit aussi dans le cadre d’un effort de recrutement alors que Tesla est en train d’organiser la conférence MLSys, la conférence sur le Machine Learning et les systèmes.

Vous allez kiffer:

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.