Tesla : quand Elon Musk menace les actionnaires…

C’est toujours le chaos chez Tesla. Alors que des milliers d’employés doivent plier bagage, Elon Musk, lui, négocie son salaire ! Cela fait des mois que l’homme d’affaires se prend le bec avec le conseil d’administration. Les deux parties n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la rémunération de Musk. Il faut dire que ce dernier exige une énorme part du gâteau. Une part qu’il est bien déterminé à recevoir, il est allé jusqu’à menacer de retirer son travail sur les robots et l’intelligence artificielle de la compagnie si ses exigences ne sont pas satisfaites. Et ce ne sont pas des menaces en l’air…

salaire Elon Musk
Elon Musk – Photo @Flickr

Elon Musk veut 56 milliards de dollars !

Actuellement, Elon Musk possède environ 13 % des actions de Tesla. Mais ce n’est pas assez pour l’homme d’affaires, comme en témoigne l’énorme plan de rémunération qu’il compte soumettre à ses actionnaires en juin. Déjà présenté et validé en 2018, mais ensuite annulé par un juge, le plan permet à Elon Musk de gagner des actions de Tesla en fonction des objectifs atteints par le constructeur auto sur dix ans. Son salaire devrait alors s’élever jusqu’à 56 milliards de dollars !

L’annulation du plan avait été tranchée par le juge d’un tribunal de l’État américain du Delaware, suite à une plainte déposée par un actionnaire de l’entreprise. Ce dernier affirmait en effet qu’Elon Musk leur avait imposé le plan. Le PDG ne veut cependant rien lâcher et il compte bien représenter son plan le 13 juin prochain. C’est 25 % de Tesla ou rien selon lui. Et par rien, il parle de l’IA Grok et du robot Optimus, qu’il pourrait retirer de l’entreprise si ses conditions n’étaient pas remplies.

A LIRE : Licenciement chez Tesla : l’équipe superchargeur plie bagage…

Adieu Grok et Optimus…

Un peu plus tôt cette année, Elon Musk avait déclaré qu’il était « inconfortable de créer des produits d’IA » chez Tesla s’il ne détenait pas « le contrôle de 25 % sur l’entreprise ». Si certains ont pensé que ce n’était là que des paroles en l’air, l’homme d’affaires est revenu à la charge il y a quelques jours. Dans un nouveau post sur X, Musk a plus ou moins confirmé que si son plan de rémunération n’était pas adopté, Tesla pourrait dire adieu à son secteur robotique et intelligence artificielle.

salaire Elon Musk
Photo @X/Twitter

« Si Elon obtient 25 % des droits de vote, Tesla est réincorporée au Texas et le programme de rémunération est approuvé, alors l’IA et la robotique restent au sein de Tesla et l’entreprise peut avancer pour devenir la plus grande entreprise au monde. »

Le post évoque aussi la volonté du milliardaire de faire « déménager » Tesla du Delaware pour le Texas. Elon Musk en parle depuis février, peu après l’annulation de son plan de rémunération. Il y a d’ailleurs retiré le siège de Space X en exhortant les entrepreneurs à faire pareil : « si votre entreprise est toujours enregistrée dans le Delaware, je vous recommande de la déplacer au plus vite ».

Pour ce qui est de Grok et Optimus, les menaces d’Elon Musk en disent long sur ses préférences au sein de Tesla. Cela fait d’ailleurs des mois que beaucoup se demandent si le PDG n’aurait pas perdu tout intérêt pour les voitures électriques. Rappelons en effet que la Tesla pas chère est actuellement en stand-by. Musk ne jure plus que par la conduite autonome et même Optimus qu’il affirme être « le futur de Tesla ». Faut-il s’inquiéter pour le constructeur automobile ? Affaire à suivre.

A LIRE : Tesla Smart Summon, Elon Musk a définitivement adopté le nouveau nom… et c’est assez drôle

Vous allez kiffer:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *