Panasonic vise une augmentation de 20 % de la densité énergétique des batteries d’ici 2030

Batterie Panasonic

De nouveaux additifs sont mentionnés comme une solution potentielle.

Panasonic, l’un des plus grands fabricants mondiaux de batteries lithium-ion pour les véhicules électriques, a l’intention d’améliorer sensiblement la densité énergétique des nouvelles cellules d’ici 2030.

Shoichiro Watanabe, directeur technique de Panasonic Energy, a révélé à Reuters que l’entreprise travaille sur une solution permettant d’augmenter la densité énergétique d’environ 20 %. L’article ne précise pas si les 20% concernent la densité énergétique volumétrique ou gravimétrique (ou les deux), mais donne l’exemple d’une augmentation potentielle de 750 Wh/l à 900 Wh/l, ce qui suggère une amélioration volumétrique.

Dans le cas des voitures électriques, cela pourrait correspondre à une autonomie supplémentaire de 100 km ou à la même autonomie obtenue grâce à l’utilisation d’une batterie plus petite et plus légère.

Selon l’article, l’entreprise japonaise souhaiterait augmenter la tension des cellules. Celle-ci se situe généralement autour de 3,7 V nominaux (selon la chimie) et culmine à 4,2 V (max). Au fil des ans, nous avons entendu parler de concepts de cellules fonctionnant jusqu’à environ 5 V. Une tension plus élevée permet d’augmenter considérablement la quantité d’énergie stockée (capacité multipliée par la tension), mais en raison de problèmes de longévité, ils n’ont pas été appliqués au marché de masse jusqu’à présent.

Le plan de Panasonic est d’utiliser un nouveau mélange d’additifs à l’électrolyte, ce qui permettrait d’augmenter la tension et de résister à une tension plus élevée.

batteries-panasonic

Shoichiro Watanabe a fait remarquer que « la course entre les fabricants de batteries a consisté à trouver des additifs plus puissants et plus efficaces ».

« Panasonic a développé un moyen de ralentir la dégradation d’une batterie à une tension plus élevée qui inclut l’utilisation de nouveaux additifs plus puissants dans l’électrolyte de la batterie,

a déclaré Watanabe qui est également vice-président exécutif de Panasonic Energy.

« Les tensions plus élevées permettent d’augmenter la capacité de stockage de l’énergie, mais même de petites augmentations ont également eu tendance à entraîner des baisses de performance de la batterie. »

Le passage à 4,3 ou 4,4 V était déjà décrit comme possible, tandis que 4,5-4,6 V est visé.

« Si nous pouvons passer à 4,5 ou 4,6 volts, je pense que toute la vision du monde en termes de ce qui est possible pour les VE changerait. »

On ne sait pas quand la tension des cellules de batterie lithium-ion commencera à augmenter, mais cela devrait prendre plusieurs années.

Test de dégradation de batterie de la Tesla Model 3 après 3 ans et 164 000 Km

Pour l’instant, on ne sait pas non plus si la chimie actualisée sera appliquée aux dernières cellules de batterie cylindriques de type 4680 pour Tesla, mais nous ne voyons pas d’obstacles à l’application dans n’importe quel facteur de forme. La production de la 4680 de Panasonic est en phase pilote, mais dans un avenir proche, elle entrera en phase de production en série au Japon et probablement aussi au Kansas (dans une toute nouvelle usine).

Les autres domaines d’intérêt de Panasonic sont les « matériaux monocristallins » pour l’électrode positive (cathode) de la batterie afin de résoudre le problème de la « microfissuration » liée à la charge/décharge, et les anodes à base de silicium.

Source: InsideEVs

Tout savoir sur les batteries:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.