Elon Musk est prêt à conclure le rachat de Twitter à une seule condition

twitter-une-seule-condition

Elon Musk semblerait être toujours prêt à conclure le rachat de Twitter au prix convenu de 44 milliards de dollars, soit 54,20 dollars par action. Pour que cela se fasse, Twitter doit simplement fournir sa méthode d’échantillonnage des comptes et la méthode utilisée pour confirmer que ce sont de vraies personnes, et non des bots/spams.

Musk s’est retiré de l’accord qu’il avait conclu en avril pour acheter le réseau social après que des données ont laissé entendre que Twitter cachait le nombre réel de comptes spam/bots, ce qui devrait en fait être une mesure clé pour travailler avec ses clients. Cela s’est également produit après que Twitter a refusé de fournir toute information susceptible de confirmer ou d’infirmer la véracité d’une allégation de tromperie des clients de la plateforme.

Musk et Twitter sont actuellement engagés dans ce qui s’annonce comme une âpre bataille juridique. Le PDG de Tesla avait proposé d’acheter Twitter pour 54,20 dollars par action, un montant qui avait été approuvé par le conseil d’administration du réseau social. Musk a ensuite contesté les estimations de Twitter concernant les robots dans les documents déposés par la société auprès de la SEC, qu’il juge suspectes.

Les problèmes liés aux robots de Twitter ont finalement amené Musk à annoncer qu’il se retirait de l’accord. En réponse, Twitter a choisi de poursuivre Musk en justice pour tenter de forcer le PDG de Tesla à conclure l’accord selon les termes originaux. Les deux parties se dirigent vers un procès dans un tribunal du Delaware en octobre prochain.

Comble de l’ironie, Musk a utilisé Twitter pour comuniquer sur la bataille juridique en cours contre Twitter dans une série de tweets au cours du week-end. Selon M. Musk, il est toujours disposé à respecter les conditions initiales de l’accord de rachat de Twitter à une seule condition. Mais si les documents déposés par Twitter auprès de la SEC s’avèrent faux, l’opération ne devrait pas se poursuivre selon les conditions initiales.

En effet, depuis plusieurs années, Twitter déclare à la Securities and Exchange Commission (SEC) une estimation selon laquelle moins de 5 % des comptes d’utilisateurs sont des faux ou des spams. Apparemment, il est commode pour le régulateur d’ignorer l’existence d’un problème, même après qu’il ait été soulevé publiquement.

Selon Elon Musk, le deal pourrait se poursuivre à cette seule condition:

« Si Twitter fournit simplement sa méthode d’échantillonnage de 100 comptes et la façon dont ils sont confirmés comme étant réels, la transaction devrait se poursuivre aux conditions initiales. Toutefois, s’il s’avère que les documents déposés auprès de la SEC sont matériellement faux, la transaction ne devrait pas avoir lieu »

Twitter, pour sa part, n’a pas publié de réponse aux réflexions de Musk.

Vous allez kiffer:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.