Elon Musk met fin à l’accord avec Twitter

elon-termine-twitter

Elon Musk met fin à l’accord avec Twitter car la plateforme n’a pas fourni les données nécessaires sur le nombre de faux comptes.

Le refus de Twitter de divulguer des informations essentielles à l’évaluation de l’entreprise constitue un revers majeur et sape la crédibilité de la direction de l’entreprise auprès des investisseurs.

Elon Musk a refusé d’acheter Twitter, comme le prouve son dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission. Le dépôt indique que le 8 juillet 2022, les conseillers de Musk ont envoyé une lettre à Twitter notifiant officiellement à la plateforme qu’elle mettait fin à l’accord de fusion. Cela faisait suite à une série de résistances de la part de Twitter pour fournir à l’acheteur les informations pertinentes et nécessaires qu’il demandait.

À lire:

Revirement de situation: Elon Musk suspend temporairement l’achat de Twitter

Les avocats de Musk soulignent que Twitter a violé de manière substantielle les multiples dispositions de l’accord. D’après ce que l’on sait à ce jour, Twitter pourrait avoir induit tout le monde en erreur en fournissant de fausses informations sur le nombre réel de comptes spam/bots/faux. Depuis plusieurs années, la plateforme affirme que ce nombre est inférieur à 5 %, alors que des recherches indépendantes et l’expérience des utilisateurs actifs de Twitter indiquent un nombre bien plus élevé. En outre, la plateforme n’a fourni aucune preuve que le nombre de spams/bots/faux comptes est tel qu’elle le prétend tout en affirmant que personne d’autre qu’elle ne peut calculer correctement leur nombre.

Twitter a refusé de fournir toute information sur la question posée par Musk et n’a répondu qu’après que l’équipe de l’acheteur ait déposé une demande légale. Cependant, au lieu de coopérer ouvertement, la plateforme n’a fourni que des données qui étaient en fait inutiles pour compter le nombre de spams/bots/faux comptes. Toutes connues du grand public, les actions de l’entreprise visaient à cacher la vérité sur le nombre de faux comptes rapporté.

Ce comportement de la direction de Twitter porte gravement atteinte à sa crédibilité et remet en question ce qui lui importe dans l’intérêt des investisseurs. Alors qu’ils auraient pu coopérer de bonne foi et faire en sorte que le processus d’achat se déroule sans heurts, ils ont fait obstruction de toutes les manières possibles dès le début.

Source: Tesmanian

20% des comptes Twitter sont faux:

Vous allez kiffer:

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.